Journal Le Faisceau
Hiver 2001 - VOL 29 NO.3

 

Le profil de compétences des évaluateurs agréés : 
un instrument majeur attendu

Par :
Alain Raby, MAM

 


Conformément au mandat qui lui a été confié en 1997, le Comité tripartite MAMM-OÉAQ-AÉMQ a développé un profil de compétences de la profession d'évaluateur agréé. Le 20 septembre 2001, M. Alain Raby É.A., président de ce Comité, a fait la présentation de ce nouvel instrument au Bureau de direction de l'Ordre des évaluateurs agréés du Québec, lequel l'a ultérieurement adopté tel que proposé. Principalement tiré du document produit aux fins de cette présentation, le texte qui suit décrit le contenu du Profil de compétences des évaluateurs agréés ainsi que ses utilisations actuelles ou potentielles.

Un profil de quoi …?
Le profil de compétences des évaluateurs agréés constitue un portrait de cette profession, présenté sous la forme d'une liste structurée des compétences que possèdent généralement les évaluateurs agréés pratiquant au Québec, selon certaines étapes de leur carrière. 
Bien qu'il puisse être un moyen efficace pour faire mieux connaître la profession d'évaluateur agréé, le profil de compétences est d'abord à considérer comme un instrument de planification de la formation relative à cette profession. De plus, il devrait faire l'objet d'une révision périodique, de façon à ce qu'il continue de décrire les éléments qui caractérisent les évaluateurs agréés du Québec.

Contenu du profil de compétences
Les 116 compétences répertoriées dans ce document prennent la forme de connaissances, d'habiletés ou d'attitudes que l'évaluateur agréé doit avoir, acquérir ou développer, selon divers degrés de maîtrise augmentant au fil de la progression de sa carrière. Elles sont identifiées par une numérotation hiérarchisée et sont regroupées en quatre familles:
1. Compétences personnelles (12) ; 
2. Compétences professionnelles (45) ;
3. Compétences reliées à l'acte d'évaluation immobilière (32) ;
4. Compétences reliées aux actes connexes à l'évaluation immobilière (27).

En fait, ce n'est pas un mais bien quatre profils que vise à décrire ce document, considérant quatre étapes dans la progression de carrière d'un évaluateur agréé. Ces étapes correspondent à chacune des colonnes présentées à la droite de l'énoncé des compétences et concernent:

  • le bachelier : formation universitaire complétée, admissible au stage ;
  • l'É.A. junior : stage complété, examen d'admission réussi, pas d'expérience comme É.A. ;
  • l'É.A. sénior : évaluateur agréé accompli, expérience variée (5-10 ans) ;
  • l'É.A. gestionnaire : évaluateur agréé en situation de gestion de d'autres É.A.

Enfin, pour chacune des compétences répertoriées et pour chaque étape de carrière décrite ci-dessus, le profil de compétence des évaluateurs agréés identifie, par une lettre, un degré de maîtrise normalement attendu. Les degrés utilisés sont les suivants:
A- Leadership : peut diriger une équipe dans la réalisation des tâches et assurer son développement ;
B- Maîtrise : peut exécuter les tâches sans aide ni supervision, avec qualité et vitesse ;
C- Application : peut avoir besoin périodiquement d'aide ou de supervision ;
D- De base : peut exécuter certaines tâches mais nécessite de l'aide et de la supervision ;
X- Non applicable : compétence non requise à cette étape de carrière.

Étapes de réalisation
Le profil de compétences des évaluateurs agréés a été réalisé en trois étapes:

  • Établissement d'une liste initiale de compétences lors d'un atelier de trois jours préparé et animé par un consultant spécialisé en la matière. Dix évaluateurs agréés, représentatifs des différentes spécialités de la profession, de différents niveaux d'expérience et de différentes régions du Québec, ont participé à cet atelier;
  • Structuration (ajouts retraits, précisions, ordonnancement) de la liste initiale de compétences, suite aux propositions de différents comités concernés, donnant ainsi au profil de compétences la forme finalement retenue;
  • Définition par le Comité tripartite du degré de maîtrise attendu, en regard de chaque compétence, pour les deux premiers niveaux d'expérience (le bachelier et l'É.A. junior).

Utilisations prioritaires
L'utilisation du profil de compétences permettra d'intervenir prioritairement en matière de formation. Il est conçu pour être un outil d'échange entre les différents intervenants concernés à cet effet (tels les institutions d'enseignement, l'Ordre des évaluateurs agréés, le Comité tripartite, etc.) et ainsi favoriser l'atteinte de l'objectif souhaité de complémentarité entre ceux-ci. Aussi, il sera très utile pour :

  • Vérifier dans quelle mesure les programmes de formation universitaire existants permettent aux étudiants d'acquérir les compétences minimales pour devenir membres de l'Ordre ;
  • Faire valoir les besoins de la profession quant à l'actualisation des programmes de formation universitaire qui la concernent. À cette fin, le profil de compétences des évaluateurs agréés a déjà été présenté aux représentants universitaires concernés (Laval, McGill, UQAM) et une analyse des contenus de cours en lien avec les compétences répertoriées sera réalisée durant l'hiver 2002 ;
  • Identifier les compétences minimales pour accéder au titre d'évaluateur stagiaire ;
  • Mettre au point des outils d'évaluation pertinents pour mesurer le degré de maîtrise des compétences par les stagiaires ;
  • Bonifier le contenu du programme de formation professionnelle offert par le Comité tripartite, particulièrement destiné aux stagiaires et évaluateurs agréés juniors.

Autres pistes d'utilisation à considérer
L'Ordre des évaluateurs agréés du Québec est désormais maître d'œuvre quant au développement et à l'utilisation de ce nouvel instrument. Son Comité administratif a d'ailleurs été mandaté pour en proposer des applications auprès des divers partenaires de l'Ordre. Outre les éléments ci-dessus mentionnés, il pourrait être considéré de :

  • Décrire les degrés de maîtrise attendus pour les niveaux " É.A. sénior " et " É.A. gestionnaire ", dans le but d'y rattacher des éléments appropriés de formation continue ;
  • Identifier les compétences qui devraient être vérifiées dans le cadre du programme d'inspection professionnelle ;
  • Diffuser le profil de compétences auprès des membres de l'Ordre afin qu'ils l'utilisent comme outil d'auto-évaluation, de développement professionnel, d'embauche, d'évaluation de rendement ou de promotion ;
  • Développer une version " grand public " du profil de compétences dans le but d'informer la clientèle et la relève éventuelles quant à la nature des compétences inhérentes à l'exercice de la profession d'évaluateur agréé.

Pour obtenir une copie du profil de compétences
Toute personne intéressée peut obtenir une copie du Profil de compétences des évaluateurs agréés en s'adressant à cette fin 
à Madame Patricia Landry, coordonnatrice aux affaires professionnelles de l'Ordre 
(Tél.:1-800-982-5387, courriel: plandry@oeaq.qc.ca).

 

Retour au sommaire
Retour à la collection des journaux du Faisceau